Officiellement, l'album "Commando Kieffer" a effectué sa première sortie au festival de Roubaix à la fin du mois de mai. Mais symboliquement c'est lors des commémorations du Débarquement en Normandie que la véritable sortie s'est effectuée, sur les lieux même d'une partie de l'action du livre.

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'accueil a été à la hauteur de l'attente que certains se faisaient de cet album.

Première sortie face au musée du N°4 Commando à Ouistreham le samedi 2 juin après-midi. J'aurai le plaisir d'y croiser Léon Gautier, un des 177 qui ont débarqué ce 6 juin 1944. Un moment émouvant et une poignée de main dont je me souviendrai longtemps.

Avec Léon Gauthier

Devant le musée

crédit photos : Patrick Vandewalle-Les Cartes de la Mémoire.

Le soir, c'est à Colleville-Montgomery que je dédicace l'album à l'occasion d'un concert ayant pour le thème l'Ecosse, hommage à Bill Millin, le piper du D-Day dont une statue sera inaugurée l'an prochain. Gros succès pour l'album, normal, c'est ici, sur la plage du village que les hommes de Kieffer ont débarqué avant de prendre la route de Ouistreham. En arrivant, je vois un maximum de pub faite, de l'affichage partout. Un simple format A4, mais qu'on ne peut pas louper tellement il y en a. Une table m'attend et je n'ai qu'à m'installer et sortir les crayons...

Pub dédicace BD concert

Les deux jours suivants, c'est chez mes amis du Memorial Pegasus à Ranville que je dédicace. J'aime bien aller dans ce musée, j'y suis bien, j'ai presque l'impression d'être à la maison. Là encore je ferai de belles rencontres, la famille Blaize, tous d'anciens FusCo (fusiliers commandos), et les fils du Lieutenant de Montlaur dont le père est évoqué dans l'album.

DSC_0166

avec Michael de Montlaur au Mémorial Pegasus.

J'aurai aussi la surprise de voir une dame arriver et me tendre un téléphone portable en me disant, quelqu'un voudrait vous parler :

"Allo..." "Oui, bonjour ici Dominique Kieffer"... et me voilà en discussion avec la fille de Philippe Kieffer qui me demande de lui dédicacer 4 ouvrages. Juste un peu la pression...

En tout cas l'album part bien, il plait et il semble que ce soit un sujet qui était attendu, et pas uniquement en Normandie vu les séances de dédicaces que j'ai faites depuis.

Un grand merci à Patrick Vandewalle, grand passionné devant l'éternel, qui s'est enflammé pour l'album dès qu'il a pris connaissance de son existence et qui a remué ciel et terre en Normandie et ailleurs pour faire connaître le livre.