Quand on est scénariste, on s'amuse parfois à donner à nos personnages le nom d'amis, de la même façon que les dessinateurs peuvent croquer des personnes de leur entourage dans leurs albums.

Je l'ai souvent dit et répété, "Les échappés" est basé sur de nombreux faits réels, et dans une séquence de l'album du tome 2 qui est paru le 26 août, j'avais besoin de nommer un personnage de médecin qui prend soin d'un des deux héros blessé et caché dans le grenier d'une maison. Une séquence basée sur un fait réel donc...

 DLC01

J'ai choisi de donner à ce docteur, le nom de mon ami Yves Le Cuziat. Cela fait plus de 20 ans que je connais Yves, et depuis de nombreuses années (avant même que je ne fasse sa connaissance), il s'occupe d'accueillir et d'organiser des commémorations pour les vétérans britanniques qui reviennent en pélérinage en Normandie à l'occasion des cérémonies du 6 juin 1944. Pour toutes ces actions, Yves a d'ailleurs été décoré en 2002 de la MBE (Member of the British Empire).
Je trouvai donc chouette de donner à ce docteur qui prend soin de ces soldats blessés, le nom de quelqu'un qui leur consacre également énormément de temps.

DLC02

Forcément, j'ai envoyé une copie de l'album à Yves. Il n'était pas au courant de l'emprunt que j'avais fait et il a donc eu la surprise de se retrouver dans le livre.
Mais la surprise a été pour moi lorsque j'ai reçu un message de sa part dans lequel il me disait :

"T’aurais-je parlé de mon grand-père, le Docteur Yves Le Cuziat, qui était maire de Beaumont sur Sarthe durant la guerre et qui était impliqué dans un réseau de résistance et dont les services qu’il rendait était de soigner et de cacher des résistants ou des jeunes voulant se soustraite au STO en Allemagne. Il a également participé à l’exfiltration de prisonniers russes travaillant dans les environs de Beaumont et aussi d’aviateurs de bombardiers britanniques abattus dans la région du Mans. A la Libération il sera nommé Président du Comité Cantonal de la Résistance et de la Libération."

Vous me direz que ces deux médecins, celui dont je m'inspire dans "Les échappés" et le Docteur Le Cuziat, ne sont certainement pas les seuls qui ont agit de cette manière durant la guerre, mais il est parfois des hasards ou des coïncidences surprennantes, et qui font bien plaisir...